Précédent

ⓘ Oratoire de Gallarus




Oratoire de Gallarus
                                     

ⓘ Oratoire de Gallarus

Situé sur le territoire du petit village de Baile na nGall sur la péninsule de Dingle, dans le comté de Kerry, en Irlande, l oratoire de Gallarus est un petit bâtiment en pierre présenté par lantiquaire Charles Smith, lors de sa "découverte" en 1756, comme église paléochrétienne du VII e siècle mais dont la date a été remontée au XII e siècle par larchéologue et historien Peter Harbison en 1970. On associe lédifice généralement à la religion, en tant quéglise, chapelle funéraire ou abri pour pèlerins. Il constitue, au début du XXI e siècle, lun des sites touristiques les plus visités de la péninsule de Dingle.

                                     

1. Origine et sens de la désignation

Peter Harbison, qui mentionne lexistence de plusieurs interprétations quant à lorigine de lappellation irlandaise de lédifice, Gall Aras, saventure à proposer pour sa part le sens, "peu grammatical" mais "peut-être le plus simple", de "la maison ou labri pour étrangers" The House or Shelter for Foreigners). Il pense ne pas trop ségarer en voyant dans ces étrangers "les pèlerins venant de lextérieur de la péninsule". Lappellation en irlandais Séipéilín Ghallarais voudrait donc dire "chapelle de la place des étrangers".

Cependant, pour le lexicologue Pádraig Ó Siochfhradha en, le nom renvoie non pas à une "maison pour les étrangers" mais à un "promontoire rocheux" Gall-iorrus.

                                     

2. Architecture

Lédifice, de plan rectangulaire, est formé de quatre encorbellements de pierre, deux longs servant de gouttereaux, deux courts servant de pignons, opposés deux à deux, jouant le double rôle de mur porteur et de voûtement. Au sommet de lédifice se trouve une rangée de dalles qui viennent faire la liaison entre les deux gouttereaux et terminent de couvrir lespace intérieur. Intérieurement, lédifice mesure 4.65 m de long sur 3.10 m de large pour une hauteur de flèche de 4.25 m. Extérieurement, il fait 6.86 m de long sur 5.75 m de large.

Le matériau employé est du "grès brun provenant des falaises de la côte, qui se taille aisément et a une grande résistance".

La maçonnerie est non pas en pierres sèches mais en pierres taillées en parement, sur leurs faces de lit et leurs faces de joint et assemblées avec une fine couche de mortier de chaux non visible en parement. Les pierres ont été disposées avec un léger angle vers lextérieur, empêchant linfiltration de la pluie, technique qui a permis de conserver lintérieur hors deau et en bon état. Lemploi dun mortier de liaison se confirme par des traces blanchâtres aux interstices entre les pierres, à lintérieur de lédifice.

Lunique pièce est éclairée par une petite fenêtre réservée dans le pignon Est et terminée par un arc cintré à trois voussoirs ou tiercé à lembrasure intérieure, et à deux voussoirs à lembrasure extérieure. Le fenestron a vue sur le port de Ard na Caithne anciennement Smerwick.

Lentrée, qui souvre dans le pignon Ouest, est surmontée dun double linteau. Dans son embrasure intérieure, deux pierres trouées sont fichées dans la maçonnerie au-dessus de larrière-linteau pour accueillir un système de fermeture. Une illustration publiée dans le guide vert "Irlande" de chez Gallimard, suggère, pour la fermeture, un abattant en bois articulé dans de grosses charnières en bois fixées dans les pierres trouées au-dessus du double linteau. Ce dispositif hypothétique soppose au système de fermeture classique de la porte intérieure, placée dans lembrasure et articulée sur des gonds fichés dans un des côtés.

                                     

3. Fouilles archéologiques

De petites saignées exploratrices furent conduites par T. Fanning en novembre 1970 pour le compte du Ministère des travaux publics irlandais: elles nont livré aucune trouvaille ni trace de caractéristiques ou dactivités susceptibles déclairer la période de construction et lusage de loratoire.

                                     

4.1. Interprétations quant à lusage et la date Église paléochrétienne

Linventeur au sens de "découvreur" de loratoire de Gallarus est un certain Charles Smith en 1756. Il est à lorigine de linterprétation du bâtiment comme étant une église paléochrétienne, construite au VII e, correspondant à une periode de colonisation isolée de cette zone, bien quil nexiste aucun document qui en mentionne lexistence à une époque aussi haute. Deux siècles et demi plus tard, cette interprétation est toujours celle livrée au grand public.

Peter Harbison explique cette interprétation en ces termes: pendant de nombreuses années, on a vu dans ce type doratoire un maillon architectural entre la cabane en pierre aux murs encorbellés et léglise en pierre aux murs verticaux, selon une conception toute darwinienne du passage du primitif à lélaboré. Les oratoires de type Gallarus devaient donc être placés au début de lévolution des églises, soit un peu avant le VIII e siècle où apparaissent dans les annales irlandaises les premières mentions déglise en dur dans louest de lIrlande.



                                     

4.2. Interprétations quant à lusage et la date Église romane

La présence de la petite fenêtre dallure romane dans le pignon arrière, a fait dire à Peter Harbison en 1970 que la date de construction était peut-être plus tardive: la date de construction de loratoire de Gallarus est controversée mais elle pourrait être aussi basse que le XI e ou le XII e siècle.

                                     

4.3. Interprétations quant à lusage et la date Chapelle funéraire privée

Une troisième interprétation voit dans lédifice une chapelle funéraire privée bâtie dans un cimetière. Elle sappuie sur les dires du second "découvreur" du site, le D r Richard Pococke, lequel rapporte ainsi la tradition orale concernant le bâtiment au milieu du XVIII e siècle: "Près de cet édifice, on fait voir une tombe dont la croix comporte une tête, on lappelle la tombe du Géant; selon la tradition, Griffith More fut enterré là, et comme on appelle lédifice chapelle, il est probable quil fut édifié par lui ou sa famille sur le lieu de leurs sépultures". Léventualité que l "oratoire" de Gallarus soit tout simplement une chapelle funéraire privée du XVII e siècle, éclaire dun jour nouveau la morphologie et larchitecture de lédifice. Avec pour seules ouvertures lentrée à linteau droit dans le pignon ouest et le fenestron à couvrement cintré dans le pignon est, la bâtisse se conforme effectivement au stéréotype de la traditionnelle chapelle de cimetière. Cette interprétation est renforcée par les dimensions intérieures de lédifice: 4.65 m de long sur 3.10 m de large pour une hauteur de flèche de 4.25 m, soit à peine 14.4 mètres carrés.



                                     

4.4. Interprétations quant à lusage et la date Abri pour pèlerins

En 1994 et 1995, abandonnant lidée dune église du XII e siècle et interprétant le toponyme Gallarus Gall Aras comme signifiant "la maison ou labri pour étrangers", Peter Harbison a émis lhypothèse que loratoire était un abri pour pèlerins extérieurs à la péninsule et que son mode de construction était destiné à résister aux vents violents. Il se serait agi dun complexe compact lié à la vénération des saints, comparable aux sites fouillés de ce type que lon rencontre dans la péninsule voisine dIveragh. Cependant, on ne note à lintérieur de lédifice aucun foyer avec conduit de cheminée, aucune niche ou placard mural, aucun banc en pierre, cest-à-dire aucun des aménagements indispensables à lhabitation humaine.

Les utilisateurs ont également recherché:

oratoire de gallarus, architecture en pierre. oratoire de gallarus,

...

Dictionnaire encyclopédique

Traduction
Free and no ads
no need to download or install

Pino - logical board game which is based on tactics and strategy. In general this is a remix of chess, checkers and corners. The game develops imagination, concentration, teaches how to solve tasks, plan their own actions and of course to think logically. It does not matter how much pieces you have, the main thing is how they are placement!

online intellectual game →