Précédent

ⓘ Rocher du Bock




Rocher du Bock
                                     

ⓘ Rocher du Bock

49° 36′ 42″ N, 6° 08′ 13″ E

Le rocher du Bock ou le Bock en luxembourgeois: Bockfiels ou Um Bock est un promontoire situé au nord-est de la Ville-Haute, le centre historique de Luxembourg, offrant une fortification naturelle à la ville, grâce à ses falaises rocheuses surplombant lAlzette qui lentoure sur trois côtés. Le Bock est lemplacement où en 963 Sigefroid de Luxembourg établit son château et fonde lactuelle capitale grand-ducale. Au cours des siècles, les fortifications ont été renforcées, détruites puis reconstruites au fil des attaques des burgondes, des Habsbourg, des espagnols des prussiens et des français qui se disputaient la forteresse de Luxembourg, lune des plus stratégiques dEurope. Ces guerres durèrent jusquen 1867 quand le traité de Londres est signé et appela à la démolition des fortifications. De nos jours, les ruines du vieux château et les casemates, les galeries souterraines des fortifications, subsistent et constituent un haut lieu touristique de la ville, faisant partie du secteur classé au patrimoine mondial de lUNESCO.

                                     

1. Histoire

Cest en 963 que le comte Sigefroid de Luxembourg, à la recherche dun site où il pourrait défendre ses propriétés, obtint le Bock et ses environs de labbaye Saint-Maximin à Trèves en échange de la terre quil possédait à Feulen dans les Ardennes au nord. Les Romains, puis les Francs, avaient probablement déjà habité le Bock bien quil ny ait que peu de traces archéologiques de leur présence. Il y a cependant des traces dune tour de guet romaine du IV e siècle près du point dans le Marché-aux-Poissons où deux routes romaines principales ont traversé, une de Reims à Trèves et lautre de Metz à Liège.

La première mention historique du Bock est en effet en rapport avec une tour de guet ou de fortification sur la route romaine de Reims à Trèves qui, en 723, fut cédée par Charles Martel, duc des Francs, à labbaye Saint-Maximin à Trèves. Deux siècles plus tard, le comte Sigefroid, qui avait des propriétés à Feulen, Hosingen et Monnerich dans le Pagus Wabrensis, à Sarreburg, Berncastel et Roussy dans le Pagus Mosellanus, cherchait un emplacement pour un château capable de résister à tout assaut et qui servirait de point central à ses possessions. Après avoir échoué à obtenir un site près de labbaye de Stavelot, aujourdhui dans la province de Liège, il sest approché de labbé de Saint-Maximin pour lachat de la propriété située en haut de la falaise de Bock au-dessus de la rivière Alzette, décrite comme un château du nom de Lucilinburhuc castellum quod dicitur Lucilinburhuc. Il semble donc déjà y avoir un château sur le site Sigefroid sy intéressa et ce ne fut donc pas Sigefroid qui lappela Lucilinburhuc. Après le consentement de l empereur Otto Ier, lacte avait été signé par Viker, abbé de Saint-Maximin, le 7 avril 963. Sigefroid acquit le terrain en échange de certaines de ses propriétés à Feulen.

Au cours des siècles, le château fort de Sigefroid sur le Bock fut considérablement agrandi et protégé par des remparts et des défenses supplémentaires. En 987, la chapelle du château a été construite au Marché-aux-Poissons à proximité. Lactuelle église Saint-Michel se trouve sur le même site. Sous Conrad I er, le château est devenu la résidence des comtes de Luxembourg. Il a été endommagé, détruit, capturé et reconstruit à plusieurs reprises comme avec les burgondes 1473, les Habsbourg 1477 et les espagnols 1555 qui ont attaqué et pris la forteresse.

Au fil du temps, les fortifications sont adaptées à de nouvelles méthodes de guerre fondées sur une puissance de feu de plus en plus forte. Au cours des années 1640 sous les espagnols, lingénieur suisse Isaac von Treybach a considérablement retravaillé les défenses. Le Bock fut également renforcé avec trois forts, le Grand Bock, le Moyen Bock et le Petit Bock douest en est, séparés les uns des autres par des entailles dans la roche et reliés par des ponts. En conséquence, il ne reste que peu de choses du château médiéval.

Un peu plus tard en 1684, au nom de Louis XIV, Vauban réussit à semparer de la ville de Luxembourg après un siège dun mois sous lequel les fortifications de Bock furent complètement rasées. Par la suite Vauban, peut-être lingénieur de fortification le plus compétent de son époque, a entrepris des ajouts importants aux défenses, réalisant que les passages souterrains et les chambres étaient tout aussi importants que les installations de surface. Le Grand Bock, relié à la vieille ville par le pont du Château, a été renforcé. Entouré dun mur de douze mètres de haut, cétait lélément majeur de la nouvelle forteresse.

En plus de ces structures, le Bock comprenait également un système de casemates issues des caves du château médiéval. En 1744, pendant la période autrichienne, ces passages souterrains furent considérablement agrandis par le général Neipperg. Le passage principal, qui existe encore, est long de 110 mètres et mesure jusquà 7 mètres de large. Les branches partant de chaque côté étaient équipées de pas moins de 25 emplacements de canons, 12 au nord et 13 au sud, offrant une puissance de feu considérable. En cas de guerre, les casemates de Bock, dune superficie de 1 100 m 2, pouvaient être utilisées comme casernes pour plusieurs centaines de soldats. Leau provenait dun puits de 47 mètres de profondeur.

Les fortifications permirent à la ville de résister à un siège de sept mois en 1794, durant les Guerres de la Révolution française. Quand la garnison finit par se rendre, les fortifications restèrent inviolées et lhomme politique et ingénieur français Lazare Carnot qualifia la forteresse de meilleur au monde, à lexception de Gibraltar, ce qui lui valut le surnom de Gibraltar du Nord.

Les fortifications furent finalement démolies selon les termes du traité de Londres de 1867 et prirent 16 ans et coûtèrent la somme considérable de 1.5 million de francs-or.

                                     

2. Pont du château

Construit en 1735 par les autrichiens, ce pont relie le Bock à la vieille ville. Sur deux niveaux, il offre quatre voies de passages: la route supérieure, le passage sous les arches du second niveau, un escalier en colimaçon et une route sous larche supportant le premier niveau.

                                     

3. Visiteurs célèbres

Les casemates du Bock ont été visitées par plusieurs personnages célèbres, dont:

  • la grande-duchesse Charlotte en 1936 ;
  • Lempereur Joseph II dAutriche en 1781 ;
  • le prince Henri des Pays-Bas en 1868 ;
  • Napoléon Bonaparte en 1804 ;
  • le grand-duc Henri et son épouse María Teresa en 2000.

Les utilisateurs ont également recherché:

rocher du bock, architecture militaire. rocher du bock,

...

Dictionnaire encyclopédique

Traduction
Free and no ads
no need to download or install

Pino - logical board game which is based on tactics and strategy. In general this is a remix of chess, checkers and corners. The game develops imagination, concentration, teaches how to solve tasks, plan their own actions and of course to think logically. It does not matter how much pieces you have, the main thing is how they are placement!

online intellectual game →