Précédent

ⓘ Teremok de Kroutitski




Teremok de Kroutitski
                                     

ⓘ Teremok de Kroutitski

Le Teremok de Kroutitski est un bâtiment à deux niveaux, comprenant une entrée par les Portes saintes surmontées dun teremok ou petit terem, appelé aussi petit palais de Kroutitski. Il a été construit en 1693-1694 et fait partie de la résidence de Kroutitski, à Moscou.

Ce bâtiment reliait la résidence du métropolite grâce à une galerie, menant à la Cathédrale de la Dormition de Kroutitski. Larchitecte du projet est Larion Kovaliov et son fils Ivan qui ont terminé la façade par sa décoration en majolique Osip Startsev en. Depuis 2001, le bâtiment est sous administration de la section du synode pour les affaires de la jeunesse.

                                     

1.1. Histoire Construction

La plupart des critiques dart considèrent que les Portes saintes, entrée dhonneur de la résidence, surmontées du teremok de Kroutitski ont été construites à la fin du XVII e siècle. Cette hypothèse se base sur les actes administratifs qui ont été conservés et qui concernent les rapports entre dune part le procureur de léparchie de Kroutitski et son métropolite Sidor Boukhvalovym et dautre part larchitecte Osip Startsev qui fit poser de la faïence sur la partie supérieure du bâtiment. Il ressort de ces documents que la construction a commencé au printemps 1693 et sest terminée à lautomne 1694. Le procureur fait valoir que Startsev et son fils Ivan ont posé 1170 tuiles au lieu des 2000 promises. On suppose que le malentendu est né dun mauvais calcul des tuiles à poser ou posées, mais on ne connaît pas le mot final de lhistoire. Le compte rendu de réunion note également que lartisan a préparé quatre fenêtres, trois piliers en pierre sculptée, cinq grands chapiteaux et six petite. La requête nindique pas le nom du véritable architecte du projet, mais la plupart des historiens citent Larion Kovaliov qui était expert près les tribunaux.

Au moment de la construction, Startsev se trouvait à Smolensk et à Kiev et son travail dans la résidence Kroutitski se limitait donc à la conception et à la préparation des ornements de majolique. Il existe aussi une hypothèse suivant laquelle cest le maître artisan de la décoration de faïence était Stepan Ivanov, surnommé Poloubes.

Certains chercheurs considèrent quen 1694 le Teremok de Kroutitski a été seulement restauré et que le bâtiment lui-même date du XV e et XVI e siècles. À la base de cette hypothèse on trouve lexamen des particularités de la décoration qui ne sont pas caractéristiques de la fin du XVII e siècle. On y remarque des peintures murales représentant lAncien des jours et lIconographie orthodoxe de Jésus-Christ mais aussi des carreaux de céramique, décorés dans un style russe oriental. Il est toutefois possible que cette conclusion soit erronée en raison de linsuffisance des études sur le développement de la faïence dans le tsarat russe.

                                     

1.2. Histoire Utilisation

Le Teremok de Kroutitski faisait partie de la résidence du métropolite et était relié par un passage en murs de briques et colonnades menant à la Cathédrale de la Dormition de Kroutitski, aménagé en 1694, par L. Kovaliov sous la direction de Ossip Startsev dans le style baroque Narychkine. Il a été construit au-dessus des Portes saintes avec deux entrées dhonneur pour la résidence. Selon la légende, durant les mois dété le métropolite accueillait et bénissait le peuple depuis les fenêtres de sa résidence, tout en distribuant des aumônes aux pauvres de Moscou.

En 1737, le bâtiment est endommagé lors de lincendie du jour de la fête de la Trinité. Le recouvrement de toiture en tuile, qui correspondait au style de la maison été remplacé par un recouvrement en fer lors de la restauration. La toiture abrupte porte un crête métallique. Les fresques placées sur les portes ont également souffert de lincendie et ont été recouvertes partiellement de chaux pour masquer les dégâts.

En 1788, léparchie de Kroutitski a été supprimée et lensemble de la résidence a été transformé en département militaire. La plupart des bâtiments sont reconvertis en casernes et en prisons, tandis que le teremok est resté longtemps inoccupé. La résidence a encore été endommagé lors de la prise de Moscou par les troupes de Napoléon Bonaparte en 1812. En 1838, lhéritier du trône, le grand-prince et futur Alexandre II exprime le désir de restaurer le complexe historique. Il confie les travaux à larchitecte Dmitri Tchitchagov ru en 1868. Grâce à ces travaux le teremok a été remis dans son état initial.

À partir de 1842, la résidence de Kroutitski est placée sous ladministration de la garnison de la ville de Moscou, puis, en 1904, sous celle du 12 e régiment de grenadiers dAstrakhan.

Après la Révolution russe de 1917 une partie des bâtiments de la résidence sont convertis en maisons dhabitation. En 1947 - 1950 une reconstruction à grande échelle est réalisée sous la direction de larchitecte Piotr Baranovski. Il a réaligné le bâtiment du teremok et a renforcé les passages et les fondations. Ces travaux ont été compliqués par lutilisation des bâtiments pour lhabitat. Ce nest quen 1966 que lensemble architectural a été reconnu comme objet patrimonial culturel de Russie. En 1982, il a été placé sous ladministration du Musée historique dÉtat de Moscou.

  • Teremok de Kroutitski
                                     

2. Situation actuelle

Depuis 1991 la résidence du Patriarche de Moscou et de toute la Russie est implantée dans le complexe. Depuis 2001 le département synodal pour la jeunesse siège dans les lieux également. Peu à peu lensemble revient à ses fonctions religieuses primitives. En 2004, la cathédrale de la Dormition de Kroutitski, le teremok de la résidence et ses portes saintes ont été transféré à lÉglise orthodoxe russe. Lété 2017, des travaux de restauration ont repris sur le teremok et la clôture de la résidence adjacente.

                                     

3. Architecture

Le teremok en brique sélève au-dessus des Saintes portes en pierres calcaires. Sa façade nord est abondamment décorée de majolique, de faïence, tandis que la façade intérieure nest pas décorées. La décoration des consoles, des frontons de fenêtres et des corniches donne au bâtiment son style bien particulier. Ces éléments créent une division originale des surfaces de la façade et donnent à lensemble des portes et du teremok un aspect à la fois massif et harmonieux.

Le teremok est incrusté de carreaux en faïence polychrome jaune, verte mais à dominante bleu turquoise. Ce choix décoratif rend lédifice somptueux en le soulignant par des éléments architecturaux tels que des colonnes corinthiennes sculptées de feuilles de vigne, de motifs végétaux, des corniches et consoles ouvragées recouvertes de céramiques chatoyantes. Les motifs décoratifs reproduisent avec succès la sculpture sur bois. Ils étaient aussi en harmonie avec le jardin luxuriant qui entouraient les bâtiments à la fin du XVII e siècle. Le savoir-faire des artisans a magnifié leffet décoratif de lensemble. La décoration présente des sujets inhabituels dans larchitecture de lépoque en Russie, comme des masques danimaux, qui rappellent plutôt larchitecture de la Rus ancienne.



                                     

4. Bibliographie en russe

  • I Bondarenko Бондаренко И. Е., Moscou du XVII Остатки Москвы XVII века, Saint-Pétersbourg Санкт-Петербург, Сириус,‎ 1909, 39 p., p. 10 - 11
  • ru Baranova S. I. Баранова С. И., "Problème de la datation des décorations en faïence à la fin du XVII à Moscou K вопросу о заказчиках и зодчих изразцового декора московских построек в конце XVII века", 1,‎ 2010, p. 263
  • ru N. Sochina Сошина Н., "Teremok Kroutiski de Moscou Крутицкий теремок в Москве", 1,‎ 1956, p. 136 - 137
  • ru T Trofimova Трофимова Т. Е., "Étude et préservation du moanstère patriarcal de Kroutiski Изучение и сохранение Крутицкого патриаршего подворья", 1,‎ 2017, p. 7
  • ru Snegireva N. Снегирева Н. М., Anciens bâtiments religieux et civils de la Russie Русская старина в памятниках церковнаго и гражданскаго зодчества, Moscou, Полицейская типография,‎ 1848, 121 p., p. 50 - 54.59
  • ru Kouropatkine A. Куропаткин А. Н., Description historique de lancien monastère de Vladytchna à Kroutitski: la cathédrale de la Dormition, le Teremok, léglise de la Résurrection Историческое описание древней Владычней обители на Крутицах и уцелевших от неё памятников: Успенско-Крутицкого собора, Крестового храма и надвратного Крутицкого терема.à, Москва, Типография И. Я. Полякова,‎ 1893, 28 - 33 p.
  • ru Vostrichev M. fВострышев М. И., Tout Moscou de A à Z Вся Москва от А до Я, Moscou, Алгоритм,‎ 2011, 407 p. ISBN 978-5-4320-0001-9
  • ru Bytchkov I. Бычков Ю. А., Piotr Baranovski: travaux, souvenir des contemporains Пётр Барановский: Труды, воспоминания современников, Moscou, Отчий дом,‎ 1996, 407 p. ISBN 978-5-4320-0001-9
  • ru I. Slouka Слука И. М., Les plus beaux palais et châteaux en Russie Самые красивые дворцы и замки России, Moscou, Эксмо,‎ 2015, 252 p., p. 30 - 31
  • ru Baranova S. Баранова С. И., Décor de faïence à Moscou au XVII e s Изразцовый декор памятников архитектуры Москвы XVII века, Moscou, Автореферат диссертации на соискание учёной степени кандидата искусствоведения,‎ 2006, 32 p., p. 15
  • ru Mikhaïl Alpatov Алпатов М. В., Histoire génrale de lart Всеобщая история искусств, t. 3, Saint-Pétersbourg, Искусство,‎ 1948, 316 - 317 p., p. 39
  • ru S Baranova Баранова С.И., "Problème de la datation précise des façades en céramique à Moscou au XVII.К вопросу об уточнении датировок фасадной керамики Москвы XVII века", 0,‎ 2008, p. 137

Les utilisateurs ont également recherché:

teremok de kroutitski, édifice-type. teremok de kroutitski,

...

Dictionnaire encyclopédique

Traduction
Free and no ads
no need to download or install

Pino - logical board game which is based on tactics and strategy. In general this is a remix of chess, checkers and corners. The game develops imagination, concentration, teaches how to solve tasks, plan their own actions and of course to think logically. It does not matter how much pieces you have, the main thing is how they are placement!

online intellectual game →