Précédent

ⓘ Gordon Gollob




Gordon Gollob
                                     

ⓘ Gordon Gollob

Gordon M. Gollob est un pilote de chasse allemand dorigine autrichienne et un as de laviation dans la Luftwaffe de 1938 à 1945. Il est crédité de 150 victoires aériennes, dont 144 enregistrées sur le Front de lEst. Il participe à plus de 340 missions de combat. Il succède à Adolf Galland à la tête de la chasse allemande en janvier 1945.

Il devint General der Jagdflieger et fut lun des 27 récipiendaires de la croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne, glaives et brillants. La croix de chevalier de la croix de fer et ses grades supérieurs feuilles de chêne, glaives et diamants sont décernés pour reconnaître la bravoure extrême ou un commandement militaire avec succès sur le champ de bataille.

Il est le premier as de lhistoire à avoir été crédité de 150 victoires aériennes.

                                     

1. Début de la vie

Gollob est né à Vienne le 16 juin 1912. En 1933, il rejoint la Bundesheer autrichienne comme élève-officier et, lannée daprès, il termine sa formation de pilotage. En 1936, il commande une unité de formation de pilotage, lA Schulstaffel. Lorsque lAutriche est annexée par lAllemagne en 1938, Gollob rejoint la Luftwaffe avec le grade de Oberleutnant lieutenant. Le 15 mars 1939, Gollob obtient le commandement de la III./Zerstörergeschwader 76 ZG 76 volant sur les bimoteurs Messerschmitt Bf 110.

                                     

2. Seconde Guerre mondiale

La ZG 76 est stationnée aux frontières de la Pologne et prend part au Fall Weiß plan blanc, linvasion de la Pologne du 1 er septembre 1939. Cest en Pologne que Gollob obtient ses premières victoires, et il remporte dautres succès quand la ZG 76 prend part à la bataille de la baie Helgoland.

Le 8 avril 1940, Gollob est nommé Staffelkapitän du 3./ZG 76. Lunité participe à lopération Weserübung et Gollob engrange deux victoires de plus au-dessus de la Norvège. Plus tard, la même année, Gollob abat un Spitfire pendant la bataille dAngleterre. Il est ensuite transféré comme chasseur de nuit puis affecté à la formation du II./Jagdgeschwader 3 JG 3 le 7 septembre. La JG 3 est alors stationné sur le front de la Manche et voit beaucoup daction. Le 9 octobre, Gollob est nommé Staffelkapitän de la 4./JG 3.

En 1941, lunité est transférée à lEst pour prendre part à lopération Barbarossa, le nom de code de linvasion allemande de lUnion soviétique pendant la Seconde Guerre mondiale. Quelques jours après que linvasion ait commencé, le 27 juin, Gollob est nommé Gruppenkommandeur du II./JG 3, et promu au grade de Hauptmann capitaine. Contre la faiblesse des forces aériennes soviétiques, Gollob obtient un succès considérable, abattant 18 avions ennemis durant le seul mois daoût. Le 18 septembre, il reçoit la croix de chevalier de la croix de fer pour ses 42 victoires. En octobre, il réalise un impressionnant score de 37 victoires, dont 9 en la seule journée du 18 octobre. Le 26 octobre, il reçoit les Feuilles de chêne, après avoir atteint 85 victoires. En décembre, Gollob est retiré du service en première ligne pour être transféré dans une unité de test afin daider à lélaboration de la prochaine version du Messerschmitt Bf 109.

Après un bref passage à la Stabschwarm État-major de la Jagdgeschwader 54 JG 54, Gollob, devenu Major, prend le commandement de la Jagdgeschwader 77 JG 77 en tant que Geschwaderkommodore le 16 mai 1942. La JG 77 a pour objectif de soutenir les durs combats sur le détroit de Kertch sur la péninsule de Crimée. La JG 77, menée par des experts célèbres comme Gollob et Heinrich Bär, leader du I./JG 77, domine lespace aérien au-dessus de la zone de Kertch-Taman. Une rivalité acharnée sengage entre Gollob et Bär, chacun sefforçant de surpasser lautre. Le 20 mai Gollob atteint sa 100 e victoire. Le 23 juin, il reçoit les épées de sa croix de chevalier, après que son total de victoire soit passé à 107. Deux mois plus tard seulement, il atteint 150 victoires, devenant le pilote de la Luftwaffe avec le plus haut score jamais atteint alors. Pour cela, il reçoit les Diamants à sa Ritterkreuz le 29 août, seuls 3 autres militaires ayant obtenu un tel honneur.

Un pilote anonyme de la JG 77 décrit des méthodes de Gollob:

                                     

2.1. Seconde Guerre mondiale Haut Commandement

Le 1 er octobre 1942, maintenant au grade dOberst, Gollob est affecté au personnel de la Jagdfliegerführer 3 sur le front de la Manche et, le 15 octobre, il est nommé Jagdfliegerführer 5, étant responsable du commandement de combat tactique dans le nord-ouest de la France.

En avril 1944, Gollob est transféré à létat-major personnel du General der Jagdflieger Adolf Galland, pour conseiller le développement des projets davions à réaction. En raison de désaccords et dincompatibilités de caractère, Galland le limoge. Gollob est alors transféré en septembre au Kommando der Erprobungstellen ou Quartier Général des unités de test. En novembre, il est nommé commandant de la Jäger-Sonderstab - ou commandos spéciaux de combat - pour loffensive des Ardennes. En janvier 1945 enfin, il est nommé General der Jagdflieger, à la suite du limogeage de Galland par lOberkommando der Luftwaffe OKL après la coûteuse opération Bodenplatte.



                                     

2.2. Seconde Guerre mondiale Controverse

Gollob a été un ardent nazi, et a souvent été mal perçu par ses camarades pilotes. Johannes Steinhoff a déclaré à propos de Gollob dans une interview dabord imprimé dans le magazine World War 2 Magazine en février 2000:

Gollob a été considéré comme un pilote compétent, mais un chef médiocre en raison de son empressement à impressionner ses supérieurs et son esprit concurrentiel malsain.

                                     

3. Après la guerre

Après avoir été libéré de captivité après la capitulation, Gollob refait sa vie en tant que contributeur à des magazines daéronefs et à des conférences. En 1948, il devient président de la Fédération des Indépendants en Autriche. À partir de 1951, il commence à travailler pour une entreprise qui fabrique des moteurs et des véhicules.

Il a eu deux fils et une fille avec sa femme. Gollob meurt à Sulingen, Diepholz en Basse-Saxe, le 7 septembre 1987.

                                     

4. Décorations

  • Insigne de combat de la Luftwaffe en Or avec fanion "300"
  • Ehrenpokal der Luftwaffe Trophée dhonneur de la Luftwaffe 21 juillet 1941
  • Croix de fer 1939
  • Insigne de Crimée
  • 2 e classe 21 septembre 1939
  • Insigne de pilote-observateur en Or avec diamants
  • 1 re classe 13 juin 1940
  • 38 e feuilles de chêne le 26 octobre 1941 en tant que Hauptmann et Gruppenkommandeur de la II./JG 3
  • Croix de chevalier le 18 septembre 1941 en tant que Hauptmann et Gruppenkommandeur de la II./JG 3
  • 13 e glaives le 23 juin 1942 en tant que Hauptmann et Geschwaderkommodore de la JG 77
  • 3 e brillants le 30 août 1942 en tant que Major et Geschwaderkommodore de la JG 77
  • Croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne, glaives et brillants
  • Mentionné 3 fois dans la revue Wehrmachtbericht 25 novembre 1941, 20 juin 1942 et 31 août 1942

Les utilisateurs ont également recherché:

...

Immunothérapie du carcinome hépatocellulaire CHC avec des.

Description du lot 8863. Hermann Göring Ehrendolch zur Verleihung der Brillanten zum Ritterkreuz mit Eichenlaub und Schwertern für Gordon Gollob am 30.8. Tumeurs urologiques autres que prostatiques Uralogical Edimark. Dans une rivalité notoire avec le nouveau Kommodore de la JG 77, le Major Gordon Gollob, un officier au caractère diamétralement opposé, Bär dépasse le 19. GORDON M GOLLOB GORDON GOLLOB,1912 87 DT OBERST. Geiger, Jonathan G. Geiger, Gordon H. Geiger, William M. Gilmont, Jean ​François. Gilmore, Gordon. Gilmore Gollier, Christian. Gollnick, Klaus. Gollob, Rolf.


...