Précédent

ⓘ Tour Burbant




Tour Burbant
                                     

ⓘ Tour Burbant

La Tour Burbant est le donjon du château dAth, construit vers 1166 par le comte de Hainaut, Baudouin IV dit le Bâtisseur, afin de servir de base pour défendre la frontière nord du Hainaut face à la Flandre et de surveiller la noblesse environnante.

                                     

1. Histoire

Le comte de Hainaut Baudouin IV acheta à Gilles de Trazegnies un domaine dans le nord du comté vers 1150. Le confluent des deux Dendres, qui se trouvait à un kilomètre environ en aval de la vieille église Saint-Martin, était un site stratégique de première valeur par sa nature marécageuse.

Baudouin IV résolut dy créer une ville neuve. Il édifia donc un castrum "château" et le flanqua dun bourg. Il commence, en 1166, la construction du donjon de Burbant.

Le château dAth occupe une position stratégique de tout premier plan pour le comte de Hainaut. Baudouin IV, poursuivant une oeuvre détablissement et daffermissement de lautorité comtale et de prise en main dun territoire encore mal contrôlé se devait de couvrir Mons vers le nord, cest-à-dire vers limportante seigneurie de Chièvres, mais aussi vers Leuze, possession des Avesnes, enfin vers la Flandre. Ath remplit cette fonction, fondant lautorité du comte dans une région contestée, neutralisant Chièvres et Leuze qui ont perdu leurs importantes fortifications du XII e siècle.

Lenceinte castrale, dun périmètre de 150 mètres et dune superficie de 20 ares, fut établie vers 1185. En 1254, au début de la guerre des Avesnes et des Dampierre, querelle de succession de Flandre et de Hainaut, Charles dAnjou assiégea le château. Cest au cours du XIII e siècle que la basse-cour sappuya sur le complexe castral, formant la boucle inférieure dun huit dont la boucle supérieure est tracée par lenceinte de la tour.

La ville neuve, fondée par le comte en 1166 ne fut vraiment fortifiée quau XIV e siècle par Guillaume ler dAvesnes vers 1325 puis par les Ducs de Bavière après 1360. On passait alors dune fortification castrale à une enceinte dagglomération appuyée sur la forteresse. Elle fut renforcée par les ingénieurs espagnols XIV e siècle- XVII e siècle puis reconstruite par Vauban 1668-1674 puis par le Hollandais Krayenhoff 1817 -1827.

Jusquau début du XIV e siècle, le château assura seul la défense. Elle fut ensuite développée par une enceinte urbaine renforcée de tours puis de bastions, et protégée par des inondations et des ouvrages avancés.

Il ne subsiste que le donjon, une bonne partie du mur de la basse-cour, le départ et certains éléments de lenceinte urbaine du XIV e siècle. Le tracé de lenceinte castrale se situe sous les bâtiments de la cour castrale reconstruite et remaniée du XVI e siècle au XVIII e siècle.

                                     

2. Description

Le bâtiment carré de 14 m de côté avec des murs épais de 4 m se présente comme un véritable donjon anglo-normand. Sur une base pleine qui selon René Sansen descendrait à 10 m de profondeur se dégage une plinthe importante à partir de laquelle se développe la construction caractéristique du donjon à contreforts plats. Sur la face nord, ces contreforts ont été en partie oblitérés par des altérations postérieures mais les sondages ont permis de constater que la situation y était semblable à celle des autres faces. Le donjon sélève encore à 20 m de hauteur et les sondages montrent que la tour est conservée sur la quasi-totalité de sa hauteur, seul manquant le crénelage. Le dispositif dentrée, à létage, a pu être restauré. On voit les logements des poutres qui soutenaient la passerelle dentrée amovible, le logement de la poutre de calage de la porte, la feuillure où venait se placer le vantail de la porte, les traces dune seconde porte isolant ainsi un sas de pénétration. La base de la tour, fortement transformée à partir du XIV e siècle, nétait pas voûtée. La voûte actuelle date du XIV e siècle. On voit encore le ressaut recevant les poutres du plancher de cet étage. Les modifications du régime des eaux notamment à la suite des travaux de Vauban ont interdit jusquà présent de vérifier lexistence dun puits à lintérieur du donjon. Au niveau dentrée, le même dispositif de protection qui empêchait la pénétration dans la tour se reproduit pour donner accès au second étage. Le passage se faisait par une courte échelle qui donnait accès à une porte dont le seuil donnait sur le vide. Au premier niveau, on compte une baie au sud, une autre à lest, tandis quexistait une troisième baie désaxée au nord où souvraient également les latrines qui ont subi quelques modifications. La salle possède encore les vestiges dune cheminée double monumentale. Les cheminées des deux étages sont en effet épargnées dans le même mur ouest du donjon. Elles se superposent, ce qui inévitablement produit des porte-à-faux atténués par lusage dans les oeuvres vives des cheminées mais aussi des latrines dun matériau spécifique, le tuf de rivière ou tuf algaire. Cette pierre alvéolaire a un poids spécifique faible mais une excellente résistance au feu. Les parties en saillie des latrines sont construites dans le même matériau. Les bases, montants et corbeaux des cheminées sont encore en place quoique cassés. A létage supérieur, les fenêtres ont certes été modifiées, mais la baie orientale est encore très largement conservée. Elle devait abriter la chapelle. Le niveau sommital était recouvert dun pavement dont on a retrouvé des traces. Par contre les niveaux encore en place montrent quil ny a plus despoir de trouver en place des éléments de crénelage.

Les utilisateurs ont également recherché:

tour burbant, architecture militaire. tour burbant,

...

Dictionnaire encyclopédique

Traduction
Free and no ads
no need to download or install

Pino - logical board game which is based on tactics and strategy. In general this is a remix of chess, checkers and corners. The game develops imagination, concentration, teaches how to solve tasks, plan their own actions and of course to think logically. It does not matter how much pieces you have, the main thing is how they are placement!

online intellectual game →